Le jeudi, c’est scrap!

Fortes de notre motivation scrappesque à la suite de Version scrap, mes kesicop’s (aka, Armance, Mani et Marlène) et moi-même nous sommes retrouvées jeudi soir pour un petit challenge entre amies. A la base il y a avait un sketch (ou plutôt cinq sketches au choix) et une série de photos prises sur le salon. Bon, au final chacune à fait ce qui lui plaisait  : Armance à scrapper sa tante puis à jouer avec les picots de son châle pour mieux l’étendre, et moi j’ai perdu le fil du sketch choisi dès la deuxième minute. L’important était de nous retrouver et d’échanger ce soir là, autour du scrap.

Pour cette page, j’ai innové : j’ai utilisé, et plutôt deux fois qu’une, des papiers qui me faisaient peur avec leurs diamants évidés. En même temps, vu la dominante de rose sur la première photo, c’eut été dommage de ne pas les associer ensemble.

2014-04_Hashtag-VS

Je vous dis à très vite!

Enfin du scrap!

Voilà bien longtemps qu’il n’y a pas eu de scrap posté sur ce blog, et je ne vous parle même pas de page de scrap! Alors hier je m’y suis mise, boostée par Version Scrap, mais aussi par les derniers tampons Kesi’art (la collection capsule de Prisca, une merveille!). Et en feuilletant mon album, je me suis aperçue qu’un emplacement était resté vide face à cette page faite il y a un peu moins d’un an. Dans mon album, j’alterne les pages pleines et les pages à pochettes. Et comme un fait exprès, c’est l’envers d’une page à pochettes qui était restée vide. Même pas peur! J’ai sorti des photos faites dans les conditions du studio par ma copine 4trine, mes tampons, un die alphabet Memory box acheté sur le salon, et voilà le résultat : 9 cartes à glisser dans les pochettes vides!

Et voilà comment réaliser une double page à presque un an d’intervalle!

Ça ne se voit pas en photo, mais pour celles qui ont fait mon m&t sur VS, j’ai utilisé, ici aussi, la technique du calque pour être certaine de faire des étampes droites avec les tampons bois.

Je vous dis à très vite!

Salade healthy après Version Scrap

Je viens de passer 3 jours sur le salon Version Scrap sur le stand de Kesiart. Comme à chaque fois avec l’équipe, c’etait sport mais c’etait bien. J’aime ces moments hors du temps où j’ai la possibilité de revoir des copines connues il y a longtemps, et en rencontrer de nouvelles. J’aime ces moments d’echanges avec les visiteurs, les aficionados de la marque mais aussi les autres. J’aime proposer un make & take et que les participantes rentrent chez elles ravies d’avoir réalisé une nouvelle créa. J’aime ces moments privilégiés avec l’équipe aussi, qui nous permettent de mieux nous connaitre entre deux moments de rigolade. Pour moi, Version scrap c’est tout ça, mais aussi : les pieds en compote, le manque de sommeil, le brouhaha constant, les sandwiches mangés en quatrième vitesse sans trop savoir ce qu’il y a dedans… Et pour pallier à cela, aujourd’hui j’ai eu envie d’une salade fraîcheur avec de bons ingrédients, et ça donne ça :
>

20140407-175752.jpg

Pour la marinade il faut :
100g de petites crevettes cuites
Sauce soja
Gingembre
Citronnelle
Coriandre
2 càs d’huile de coco
Tabasco

Faites mariner les crevettes quelques heures dans le melange sauce soja / gingembre / citronnelle / coriandre / huile de coco et tabasco.

Pour la salade il faut :
1 sucrine (ou toute autre salade de votre choix)
1/2 demi pamplemousse
1/2 oignon rouge
1/2 radis noir
Du quinoa
Reduction de balsamique

Faites cuire le quinoa 10 à 15 mn dans de l’eau bouillante salée. En attendant, coupez finement et en lamelles le radis noir et l’oignon rouge. Coupez également le pamplemousse et la sucrine. Ajoutez les crevettes, sans la sauce de la marinade (récupérez la citronnelle et le gingembre si vous aimez ça). Mélangez. Quand le quinoa est cuit, égouttez-le et disposez le au fond du bol. Recouvrez de la salade que vous venez de composez, et ajouter un filet de reduction de basalmique.
Dégustez!
>

Mes premières chaussettes

Il y a un un mois, j’ai assisté à un cours pour apprendre à tricoter des chaussettes, donné par Marie-Adeline à l’Oisivethé. Les chaussettes, c’est un domaine qui m’attirait dans l’univers du tricot. Trop effrayée par le magic loop, le talon et les toutes petites aiguilles, j’ai préféré commencer mon immersion par un cours de quelques heures avant de plonger dans le grand bain. Nous avons appris les techniques pour tricoter les différentes parties de la chaussette, en nous exerçant sur une mini chaussette. C’est comme ça que j’ai pu me faire la main et corriger mes erreurs avant de me lancer dans une paire « taille adulte ». Marie-Adeline nous a conseillé de commencer par un modèle facile avec un petit point fantaisie comme le Hermione’s everyday socks d’Erica Lueder. Ce modèle est disponible gratuitement sur Ravelry, et il est plutôt simple à réaliser.

20140330-150633.jpg

Avant de quitter l’Oisivethé, je n’ai pas pu résister à la tentation de quelques écheveaux, et j’ai jeté mon dévolu sur un vert anis de Koigu wool réhaussé par un superbe gris de Sock that rock, le tout en merino. Il me fallait bien de la belle laine pour commencer mes premières chaussettes. Petit bémol… Le gris a un peu déteint sur mes doigts lorsque je le tricotais. J’ai un peu peur du premier lavage…

Et or donc… Hier j’ai fini mes premières chaussettes! Et j’en suis très fière, même si j’ai un peu de mal à les enfiler tellement j’ai serré le point fantaisie. Je pense que j’utiliserai une taille d’aiguille au-dessus la prochaine fois.

 

 20140330-152211.jpg

Pour tout renseignement sur la réalisation de ces chaussettes, c’est par ici.

Bon dimanche!

 

 

Le textured shawl chiné

Je vous en parlais dernièrement, je me suis lancée dans un nouveau Textured shawl, sous la motivation du KAL emmené par Armance. Je l’ai voulu long, et j’ai misé sur :

  • 6,5 pelotes de baby alpaga Drops gris clair
  • 5 pelotes de kid silk Drops gris foncé/noir
  • aiguilles n°5.

A la fin les rangs n’en finissaient plus, mais c’était pour la bonne cause puisqu’il fait encore très froid en ce moment ,  et je souhaitais m’enrouler dedans sans difficulté. Humm, cocooning…

Je l’ai terminé, et depuis je ne le lâche plus.

Je le porte essentiellement en chèche :

2014-01_Inkyaholic_Textured-1

Mais il couvre bien tout le dos pour les froides soirées d’hiver :

2014-01_Inkyaholic_Textured-2

Et la couleur est passe partout :

2014-01_Inkyaholic_Textured-3

 

Je suis ravie de cette association gris clair / gris foncé.

Jeudi j’ai été faire un petit tour à l’aiguille en fête. De nouvelles réalisations en perspective…

Un mini avec du Kalk

Hier, vous avez pu découvrir mon dernier mini sur le blog Kesi’art. Il s’agissait d’utiliser les Kalk, l’une des dernières nouveautés  Kesi’art. Quoi de mieux qu’un mini album pour l’utiliser ?

Je vous le montre? C’est parti :

  • Le calque détouré :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_01

 Astuce : pour coller le Kalk, j’utilise de la colle liquide en stylo feutre. La pointe du stylo permet d’appliquer la colle avec précision sous les motifs imprimés en toute discrétion.

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_02

  • Le Kalk comme intercalaire pour créer une séparation dans l’album :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_03

  • Le Kalk  utilisé comme un papier standard :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_04

  • Le Kalk pour délimiter un espace :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_05

 

  • Le Kalk pour créer une fenêtre en l’associant au die Cheese :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_06

  • Le Kalk à l’envers pour l’adoucir :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_07

  • Le Kalk superposé à une photo :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_08

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_09

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_10

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_11

  • Le Kalk pour créer un nouvel élément dans une mosaïque de photos :

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_12

2014-01-25_Zoom-Kalk_ML_13

A noter : Pour protéger la première et la dernière page de mon mini album, j’ai utilisé des feuilles de rhodoïd.

Superposition et transparence, tels sont les maîtres mots du Kalk. A vous de jouer !

La peluche Bunny

Pour les fêtes de fin d’année, j’avais plein d’idées cadeaux homemade. Finalement, je n’en ai réalisé qu’un seul, un lapin tricoté pour un petit garçon dont c’était le 1er Noël. J’aime offrir ce genre de présent comme premier cadeau à un enfant. Ca fait une déco un peu vintage dans sa chambre, et quand il sera plus grand peut-être sera-t-il le confident de ses secrets.

Aujourd’hui, la peluche est presque aussi grande que lui !

Bunny-LaDroguerie_dec13

Ce lapin, je l’ai réalisé avec de la 100% laine. Avec, j’ai pu tester  le joint feutré, invisible, même en milieu de rang. J’ai aussi essayé la technique du pompon à la fourchette, plutôt pratique.

C’est un modèle de La Droguerie que j’ai acheté il y plus de 4 ans.